NOUS CONTACTER

 

 

 

Afrique_News@yahoo.fr

 

 

20 commentaires

  1. J aimerai savoir pour les pygmées qui sont ils qui les protégé que lois peux les aidés merci c est des humain il a la confention un être humain et un être humain.

  2. Démenti :
    Je viens d’etre informé par une personne sur votre publication du 13 avril 2013, sous le titre de : Centrafrique : Témoignage de l’Abbé Bedel Berthin BAHOU. Je suis vraiment désolé Je ne suis pas l’AUTEUR de cet ARTICLE. C’est pour dire que ce n’est pas mon témoignage. Je ne suis pas en Centrafrique, je suis en Europe depuis quatre ans sans aller au pays, je viens de subir une opération chirurgicale à l’oeil, je suis encore convalescent et je n’ai pas vécu ces évènements, alors cet ARTICLE n’est pas mon TEMOIGNAGE. Je vous prie de publier ce démenti, car j’affirme encore que je ne suis pas l’AUTEUR de cet ARTICLE.

    Béedel-Berthin BAHOU.

  3. Bonsoir chers fréres , je me permet de vous écrire car le terme  » AFRIQUE -NEWS  » est plein de sens et nous pensons avec une génération consciente nous pouvons changer la face de nos pays. Hélas , je viens de voir comment vous vous êtes laissés entrainer dans cette manipulation qui cherche à désinformer et pour des objectifs inavoués. J’interviens puisque j’étais cité dans un texte qui circule dans un de vos forums, concernant Mr Notodjia et soi-disant son courrier pour l’OCI . Tout d’abord est ce l’OCI oeuvre pour des actions militaires ? Est ce nos problémes ( Tchad et RCA) résident dans la réligion ? la réponse est non!
    Approchez-vous de nous pour avoir des informations fiables au lieu de raconter des choses qui vous seront préjudiciable. D’ailleur la personne qui a publié ce courrier cherche à nuire Notodjia en montant ce texte truqué , oui puisque j’étais l’initiateur de la rencontre de Niamey , il nétait pas question des égarés qui parlaient de fanatismes réligieux , mais des hommes conscients qui veulent mettre leur moyen ensemble pour lutter contre les dictatures qui sévissent dans nos deux pays ( Tchad et RCA). J’étais le coordonateur de cette réunion , les vidéos et le compte rendu sont disponibles pour attester ces affirmation. Et vous dire que ce n’est pas la premiére qu »on fasse une stratégie avec les fréres centrafricains , ils sont pas forts à tenir leur engagements et leur paroles déjà nous avons commencé à être victime de ceux qu’on pensait être pour nous des alliés stratégiques. Je reste à votre dispotion pour d’ample information .
    mon compte face book est : Abakar Assileck Halata.
    mon télephone est : 0616068757.
    bien à vous,

  4. Droit de réponse

    Dans votre publication du 08 avril 2013 intitulée  » Michel Notodjia , en tant que président de l’UFDR écrivait ceci en avril 2012″ .

    J’ai été cité dans ce texte avec Abdoulaye Miskine (Mbayro pour les intimes) , d’avoir assisté à une réunion des fanatiques religieux voulant ériger des Etats islamiques en République centrafricaine et au Tchad . Si nous nous sommes retrouvés c’est pour des raisons stratégiques car nous étions convaincu que Deby et Bozizé sont alliés, et dirigent par une main de fer leur pays. Raison qui nous a poussé à mettre nos moyens ensembles et dégager une stratégie commune .

    J’amène un démentis formel à ces allégations calomnieuses par les quelles l’auteur du texte compte atteindre Mr Notodjia , en affirmant que nous sommes concerter pour faire une lutte religieuse , au contraire affligés de ce que subissent nos peuples et soucieux de préserver le bon vivre ensemble nous nous sommes convenus d’unir nos forces et faire face à Deby et à Bozizé.

    Aucune conscience morale ne permet de remettre en cause la laïcité et le bon vivre ensemble de nos peuples. Nos diversités culturelles et confessionnelles sont nos richesses et nous devons les préserver et les consolider. Par ce droit de réponse je ne tente pas de défendre Mr Notodjia , mais éclairer vos lecteur , il ne s’agit pas là , d’une histoire de religion mais des peuples qui subissent l’injustice et qui doivent lutter par tous les moyens possibles. Ne laissons pas des failles à des personnes mal intentionnées de nous diviser en cherchant de subterfuge à leur forfaitures .

    Je reste convaincu , que c’est ensemble que nous pouvons éradiquer les maux que vivent nos deux peuples.
    Vive la solidarité entre le peuple,
    vive la république centrafricaine souveraine et digne,
    vive le peuple tchadien digne et prospère,
    La volonté populaire vaincra.

    Abakar ASSILECK HALATA
    acteur politique tchadien.

  5. Urgent!!!
    Entré à Bangui y’a une semaine pour chercher à établir des contacts avec les nouvelles autorités centrafricaines , notre camarade Ismaël Moussa membre du FUC du général Mahamat Nour Abdelkerim , ex secrétaire aux affaires étrangères vient d’être arrêté cet après midi par la Séléka en complicité avec l’officier l’agence nationale de sécurité de Deby DJOUMA OUMAR très active depuis la prise de pouvoir de Séléka.Nous demandons aux organisations des droits de l’Homme de s’activer pour que ce dernier ne soit pas livré au despote de N’Djamena , qui n’hésitera pas de le tuer.
     » La vie appartient à ceux qui luttent »

    Abakar Assileck Halata

  6. Urgent!!!
    Entré à Bangui y’a une semaine pour chercher à établir des contacts avec les nouvelles autorités centrafricaines , notre camarade Ismaël Idriss membre du FUC du général Mahamat Nour Abdelkerim , ex secrétaire aux affaires étrangères vient d’être arrêté cet après midi par la Séléka en complicité avec l’officier l’agence nationale de sécurité de Deby DJOUMA OUMAR très active depuis la prise de pouvoir de Séléka.Nous demandons aux organisations des droits de l’Homme de s’activer pour que ce dernier ne soit pas livré au despote de N’Djamena , qui n’hésitera pas de le tuer.
     » La vie appartient à ceux qui luttent »

    Abakar Assileck Halata

  7. TABASSER L’UNIQUE SOLUTION DES SELEKA
    Chers Compatriotes,
    Le Directeur de cabinet du (Dircab) ministre d’Etat à la communication, M. Patrice Yazenga a été sauvagement tabassé à son domicile, dans la nuit du vendredi à samedi dernier par un commandant de la Séléka. Et pour cause, l’épouse du commandant qui a également été battue par ce dernier a trouvé refuge dans la maison du Dircab en question. La victime a deux fractures au bras droit et des blessures à la tête.
    Je ne sais pas pourquoi vous vous tergiversé, depuis quatre mois notre pays est dirigé par les tenant du savoir en Droit tel que TIANGAYE, SENDE, TOLMON et les autres surtout leur père DJOTOJDIA Michel qui sont les détenteurs du savoir en droit de l’homme et qui avaient un seul objectif celui de poursuivre l’assassin, voleur, pilleur, criminel BOZIZE.
    Juste après la prise du pouvoir le 24 mars 2013 la première des choses à faire était de déposer une plainte contre BOZIZE qui a au-moins fait ses preuves pendant 10 ans et surtout certains digne fils du pays qu’il veulent les inculper enfin de les empêcher de postuler à la prochaine magistrature suprême tel que Sylvain NDOUTINGAI.
    Aujourd’hui après avoir tout piller, voler, violer, casser, emporter en destination du Tchad et Soudan c’est la phase de tabasser les autorités du pays par leurs propres éléments « SELEKA »
    le premier candidat était Mr DOUBANE très prudent qui a abandonné le poste et quitter vite le pays, Mr KADRE ABDALLA, puis HISSEN l’actuel ministre des jeunesse sport, c’est le tour du DIRCAB de la communication d’avoir sa part de gâteau, pour la population n’en parlons pas, tous les jours la ville de Bangui ne cesse d’enregistrer les cas d’enlèvement, tuerie, viole et tapage.
    Rappelons qu’il y a trois semaines, la voiture de commandement du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoulaye Hissen, a été emportée de chez lui par les officiers de l’ex-rébellion avant d’être récupérée après des tractations au plus haut sommet de l’Etat. Ensuite, c’est celle du préfet de Bamingui-Bangoran qui a subi le même sort. Cela va sans compter les visites insolites orchestrées dans certains départements ministériels, à l’exemple du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage qui ont été récemment pillés.
    Tout ceci se passent sous les yeux des tenant de droit de l’homme centrafricains cité ci haut (TIANGAYE, SENDE, TOLMON et les autres surtout leurs père DJOTOJDIA Michel) et le cautionnaire ZIGUELE, si les éléments de SELEKA comprennent que c’est aux dirigeants qu’ils devront rendre le compte, nous (population) serions beaucoup soulagés et très content, s’ils peuvent monter un peu au niveau du premier ministre voir même le président l’affaire là sera très vite réglée.
    Le droit, la justice à la SELEKA c’est tabassé pour vite faire comprendre aux têtus comme les chercher à manger qui ont acceptés de travailler avec les djihadistes qui ont investirent notre pays,
    Tout ce qui se passe c’est les éléments incontrôlés de l’ancien régime qui le font, comme ils ont l’habitude de dire. Des minables de dernier degré, si le commandant le tuait les autres devrons comprendre bien.
    Nous demandons à l’opinion Internationale de réagir vite pour aider les centrafricains qui sont en prison en otage, de retrouver leur liberté.

    YAMBO Christ

  8. LA VRAIE LIBERATION DU PEUPLE PRONEE PAR LA SELEKA ET L’EX OPPOSITION DEMOCRATIQUE.
    La signification de SELEKA en Sango n’est pas coalition mais plutôt Alliance par le sang.
    Cette alliance est faite entre les Groupes Rebelles, ex opposition démocratique (MLPC, RDC, MDREC, les petits parti chercher à manger) et les Tchado-Soudanaises pour venir extrémiser le peuple centrafricain.
    Hier ZIGUELE, TIANGAYE étaient à la tête de délégation en destination de Libreville pour orchestrer le départ de BOZIZE, Dieu merci il est partit, maintenant chaque centrafricain a comprit l’intention de ces politicards, réellement c’est pour venir libérer les centrafricains ? Ou c’est pour leurs intérêts personnels.
    Chers compatriotes centrafricains(es) on est tous écœurés par les exactions que Djotodia et la séléka d’une part et les politicards d’autre part sont entrain de perpétrer chez nous. Moi je ne peux que doigter les hommes politiques puisque ce sont eux qui voulaient le changement et maintenant que le changement est là avec la barbarie de la séléka, ces soi-disant homme politiques sont maintenant bouche bée face à l’horreur de leurs acolytes forgés dans le but de nous réduire en esclavage. Le malheur du peuple centrafricain vient de ces soi-disant hommes politiques (TIANGAYE, BOLI-NGOUMBA, ZIGUELE, BENDOUGUA, KOYABOUNOU etc.) ou sont-ils maintenant? Ils se couvrent d’un halo d’aveuglement, de surdité et… ma parole!!! Je dirais encore de la honte.
    Ils sont maintenant muets comme la tombe! Même les défenseurs de droit de l’homme n’existent plus dans notre pays. Ils ne voient même pas ce qui se passe dans ce pays, ils sont, pour certains à l’extérieur attendons de voir comment leurs machines à tuer finiront leurs sales besognes, c’est écœurant et avec ça ils se disent défenseurs du peuple c’est le moment d’être sur le terrain, de parler de s’unir, de chercher un terrain d’entente pour éradiquer ce mal.

    Surtout ceux qui se disent défenseurs de droit de l’homme, ils font maintenant la course au pouvoir et oublient leurs objectifs surtout leur mission qui est de défendre l’opprimé.
    A nous jeunesse, trouvons un terrain d’entente changeons notre façon de voir, agissons pour l’honneur bafoué; on est pris en otage dans notre propre pays et cela ne nous fait ni chaud ni froid, ne comptons pas sur les hommes politiques qui nous ont hypothéqué avec le reste du pays. Prenons notre avenir en main, envoyant des pétitions à l’Ambassade Française, Américaine (si elles sont toujours là); on est fatigué et si on veut faire quelque chose de positif arrêtons de dire que ce sont les blancs qui nous manipulent parce que c’est nous même qui acceptons d’être manipulé (ceux qui détiennent le pouvoir bien sûr). Ce n’est pas DIEU qui va descendre pour nous sauver de cette descente en enfer c’est par notre propre volonté. Je sais que certains d’entre vous ne seront pas d’accord avec moi, mais moi je ne peux plus supporter ces bêtise suis obliger de dire la vérité, au moins je l’ai fait. Alors arrêtons de tergiverser

    Agissons pour la libéralisation de notre pays.

  9. Réponse à la procédure judiciaire contre Bozizé

    Ah! Je me demande si c’est maintenant que certains centrafricains connaissent le mot « Collectif ». Celui-ci durant la nuit, rêve d’avoir mis en place un collectif de tel puisque c’est à travers ce collectif que d’autres personnes deviennent riches ou arrive à leur fin en faisant leur entrée dans le Gouvernement où autres institutions de l’Etat. D’où vienne encore ce collectif puisqu’il existe déjà un « RESEAU DES ORGANISATIONS DE DROITS DE L’HOMME »?
    Ce soit disant collectif a déjà trouvé la solution aux maux qui gangrenent la RCA? La situation inhumaine que les Centrafricains vivant à Boy-rabe et Boeïng ont traversé a-t-elle interpellée les gens de ce collectif?
    Le peuple Centrafricain est pris en otage chez lui, dans son propre pays. Ce soit disant collectif doit commencer par rechercher voies et moyens pour sortir le peuple de cette prison avant d’envisager quoi que ce soit. Bozizé n’est plus au pouvoir, ce qui veut dire qu’il ne bénéficie plus d’une immunité quelconque et pour le traduire en Justice c’est question de minute. Mais Djotodia et sa bande de malfrats qui tues, vols, pilles et vandalisent même les tombes. Ce collectif ne pense pas à faire quelques choses pour que le centrafricain revient dans sa peau et dort tranquillement?
    Vous avez les moyens pour rechercher la cause de la mort des uns et des autres, mais celles de nos compatriotes qui sont morts comme des mouches ou des moutons entre les mains des séléka, qui va réclamer la justice en leur mémoire?
    Qu’est-ce que Charles MASSI cherchait à la frontière de la RCA-Tchad?
    Je pense pour ma part que lorsqu’une personne opte pour la rébellion, c’est parce qu’elle choisie soit de devenir un héros soit de mourir. Dans le cas d’espèce, si MASSI est mort il y a une logique a sa mort et je ne voie pour quelle raison l’ont doit toujours revenir sur ce problème. A ce niveau, le débat est clos.
    NDOUBA, combien de Centrafricains il a sacrifié ? Lorsqu’on parle de Séléka, on parle aussi de NDOUBA. Ce qui implique que SELEKA = NDOUBA. Depuis le 10 décembre, ils ont tué combien de Centrafricains dans nos provinces avant d’arriver à la Capitale Bangui ? Qui va leur demander compte ?
    Paix à l’âme de Maître Goungaye et autres, mais que leurs parents prennent le devant et la justice rendra sa sentence.
    Si ma mémoire ne m’a pas trahi, je me souviens qu’à cette période le Procureur de la République, près le Parquet de Bangui était Firmin FEÏNDIRO. Ne pensez-vous pas que nous devons commencer par lui avant d’arriver à BOZIZE ? N’est-ce pas FEÏNDIRO le garant de la liberté des biens et personnes ? Lorsqu’il affirmait que Massi était considéré comme disparu. Qu’est ce que vous avez fait ? C’est parce qu’il est devenu séléka, proche de Djotodia que vous ne voulez pas l’indexer ?
    Au nom de la justice impartiale, ajoutez d’abord le nom de FEÏNDIRO à votre plainte et le peuple vous jettera des fleurs.
    Bien de choses à vous et bonne chance pourvu que ça marche !
    KOYAGBIA Marcel
    Email : marcelkoyagbia@yahoo.fr

  10. J’aimerais ci possible m’abonner a votre journal que je trouve très intéressant
    Merci de votre attention
    Marcel Malenfant

  11. Réponse a ce tissus de mensonge, calomnie et diffamatoire de certains centrafricains qui cherchent a manger dans le faux.

    Cher monsieur,
    Permettez moi de repondre a ce tissus d’erreurs et de calomnies a l’encontre de votre souffre douleur; mais en tant que client de ce même Hotel et victime a la fois de ce qui s’est réellement passe, je me devais de retablir la verité pour eviter les amalgames et les recuperations qui n’auraient jamais du voir le jour publiquement.
    Je faisais partie de la delegation que Mr BALALOU a amené a l’hôtel LEDGER PLAZZA et sans prejuger de sa forte personnalite que vous avez monté en epingle vous devez reconnaitre que ce monsieur travaille en amenant des entreprises pour la reconstruction et le developpement du pays et ne passe pas sa vie a s’amuser et a faire des scandales dans les hôtels comme vous le suggerez faussement.
    Je ne sais pas comment vous avez recuperez ces ragots de poubelles, mais les faits que vous relatez sont soit inexacts soit infamants destinés a jeter le discredit sur un homme d’affaires de renommée internationale et bien cote par ses partenaires,
    ce qui m’amene a intervenir et a retablir la simple verite
    1) Je ne sais pas de quelle cuisse de jupiter Mr BALALOU est sorti,
    je ne connais pas son passif vis a vis de l’hôtel mais je peux confirmer, voire infirmer le fait que Mr BALALOU n’a jamais argué ou reclamé une quelconque parenté ou relation politique pour regler ce petit problème d’hôtel que vous avez sorti de son contexte.
    2) Le contentieux entre lui et l’hôtel ne portait pas sur une histoire de deux nuitées ou de baron anglais comme vous tentez de le faire croire a vos lecteurs mais bien pour une histoire de fonds que monsieur BALALOU naurait pas verser a l’hôtel alors qu’une somme de 6993 euros a bien été transféré le 16 Mars pour couvrir tout son séjour;
    l’épisode des 1000 euros ne servant qu’a couvrir l’arrivée effective de ces fonds sur le compte de l’hôtel.
    A partir de ce moment il etait tout a fait normal que l’on reconduise monsieur BALALOU dans tous ses droits de client avec toutes les faciltes prévues par l’hôtel ce qui na pas ete respecté et qui l’a conduit a reagir de la sorte en deposant une plainte contre l’hôtel pour refus de vente et harcèlement devant le Procureur de la Republique; l’instruction suit son cours.
    C’est une affaire purement commerciale et toute tentative de recuperation est vouée a l’echec; toute tentative de desinformation du lecteur, une supercherie destinée a calomnier et a détruire l’image d’un citoyen centrafricain au detriment d’un étranger et vous rabaisser au rang de délateur ou zélateur de bas étage.

    Maitre Paul KOUNOUNGOUS, avocat au barreaux de Paris

  12. CENTRAFRIQUE:CÉLESTIN BALALU S’ÉRIGE EN SOUFFRE-DOULEUR POUR LE PERSONNEL DE L’HÔTEL LEDGER, LES CLIENTS Y COMPRIS
    19 mars 2016 (http://afriquenewsinfo.net/2016/03/19/centrafriquecelestin-balalu-serige-en-souffre-douleur-pour-le-personnel-de-lhotel-ledger-les-clients-y-compris/).

    Ho les mauvaises habitudes, quand vous nous tenez ! On avait cru qu’avec la crise qu’a connue le pays, les Centrafricains ont du tirer les leçons du passé en tournant le dos aux mauvaises habitudes. Mais non, « les mauvaises habitudes ont la peau dure ».
    Un descendant de NGAKOLA, sorti de la cuisse de Jupiter sous le patronyme de Célestin NGAIZOUA BALALU fait passer des nuits blanches depuis quelques temps à tout le personnel de l’Hôtel Ledger et à tous les clients parce qu’il serait cousin germain du nouveau Chef de l’Etat. Si c’est cela la gouvernance que Touadéra et ses parents entendent prouver, il vaut mieux souhaiter le retour des cornus tchadiens dans le pays.
    Les faits…
    Le sieur Célestin NGAIZOUA BALALU est un client habitué de l’hôtel Ledger. Mais la dernière fois où il est passé, il a tellement laissé une importante ardoise que des mesures ont été prises, le concernant. La semaine qui vient de s’écouler, le même BALALU se présente à l’hôtel où il devrait séjourner durant dix nuitées. Affaires obligent.
    C’est alors qu’il s’est buté à l’impossibilité d’occuper une chambre en raison de ses passifs non soldés. Pour y faire face, l’homme recourt à un deposit qui pouvait couvrir au moins deux nuitées avec la ferme volonté qu’un virement le concernant, allait dans les heures à venir, être fait.
    Aussitôt cette proposition faite, Célestin NGAIZOUA BALALU se rend au bar où il a du consommer comme un baron anglais. Naturellement, il devrait faire face aux extras de ses factures. Au lieu de les régler, l’homme a préféré plutôt déverser des invectives à l’endroit du personnel. Qu’à cela ne tienne ! Il s’en va déposer une plainte contre le numéro 1 de l’hôtel pour harcèlement. Selon des sources judiciaires contactées, l’affaire avait été jugée non fondée faute d’éléments constitutifs solides.
    Apparemment notre Célestin national a du seulement changer de fusil d’épaule. Dans la soirée du vendredi, sachant que le virement qu’il attendait, a finalement été fait, Célestin NGAIZOUA BALALU demande de passer à la vitesse supérieure pour qu’on lui verse les différences de Mille 5 (1000) Euros qui s’en dégageaient. On était dans les environs de 21 heures. Ne fallait-il pas que la caisse vérifie si effectivement le virement en question, ait été fait ?
    Pendant que les gens s’empressaient à lui trouver satisfaction, Célestin BALALU, selon le témoignage d’un client qui était au bar, commençait à proférer des injures à l’endroit des responsables et de tout le personnel : « Je suis chez moi », « vous êtes des Tunisiens », « vous êtes des chiens », « vous êtes des petits employés » avant de finir par dire : « le BALALU que vous que connaissez, n’est plus le même. Je suis parent au nouveau Chef d’Etat ».
    Comme cela ne suffisait pas, Célestin BALALU sortit en furie de l’Hôtel pour revenir trente minutes après avec le Directeur de l’OCRB (Office Centrafricain pour la Répression du Banditisme) accompagnés d’hommes armés jusqu’aux dents. Selon un élément de la Caisse, c’était le numéro 1 de l’hôtel qui était visé. Mais puisqu’il était absent, tous ceux qui avaient travaillé à la caisse ce soir, avaient été embarqués par les soldatesques de l’OCRB.
    Ils seront relâchés quelques heures plus tard dans la nuit, après avoir été sauvagement molestés. Aux dernières nouvelles, les clients ont décidé de ne pas descendre de leurs chambres pour cette journée de samedi. On ne sait pas ce qu’il en sera pour les jours à venir.
    NDRL…
    Est-ce parce qu’on est parent du nouveau Chef d’Etat qu’on va se comporter en braconnier d’un hôtel ? Si déjà sans avoir prêté serment, les proches de Touadera se croient avoir le droit de tout faire, qu’en sera-t-il après l’investiture ? Les « Tu me connais » ne sont-ils pas de retour ? Dans quel pays au monde, la police débarque dans un hôtel de luxe avec des hommes armés pour embarquer, sans le mandat du procureur de la république, des individus à des heures tardives ?
    Quels bandits étaient à l’hôtel pour que ce soit l’OCRB qui soit commis pour cette opération ? Pendant longtemps, policiers, gendarmes, militaires pensaient se ravitailler chez les commerçants musulmans. Ils ont fini par créer les Séléka. Les autorités du pays avaient pensé que les commerçants de religion musulmane, étaient leurs vaches à lait. Au final, les mercenaires ont envahi le pays. Comme pour dire : « Qui sème le vent, récolte la tempête ». Et si l’on pouvait revoir les caméras de surveillance de ce vendredi, qu’on aura le film du déchainement de Célestin NGAIZOUA BALALU, le parent de Touadéra.
     
    Pétrus KASSALO
    LA FRATERNITE

    Réponse a ce tissus de mensonge, calomnie et diffamatoire de certains centrafricains qui cherchent a manger dans le faux.

    Cher monsieur,
    Permettez moi de repondre a ce tissus d’erreurs et de calomnies a l’encontre de votre souffre douleur; mais en tant que client de ce même Hotel et victime a la fois de ce qui s’est réellement passe, je me devais de retablir la verité pour eviter les amalgames et les recuperations qui n’auraient jamais du voir le jour publiquement.
    Je faisais partie de la delegation que Mr BALALOU a amené a l’hôtel LEDGER PLAZZA et sans prejuger de sa forte personnalite que vous avez monté en epingle vous devez reconnaitre que ce monsieur travaille en amenant des entreprises pour la reconstruction et le developpement du pays et ne passe pas sa vie a s’amuser et a faire des scandales dans les hôtels comme vous le suggerez faussement.
    Je ne sais pas comment vous avez recuperez ces ragots de poubelles, mais les faits que vous relatez sont soit inexacts soit infamants destinés a jeter le discredit sur un homme d’affaires de renommée internationale et bien cote par ses partenaires,
    ce qui m’amene a intervenir et a retablir la simple verite
    1) Je ne sais pas de quelle cuisse de jupiter Mr BALALOU est sorti,
    je ne connais pas son passif vis a vis de l’hôtel mais je peux confirmer, voire infirmer le fait que Mr BALALOU n’a jamais argué ou reclamé une quelconque parenté ou relation politique pour regler ce petit problème d’hôtel que vous avez sorti de son contexte.
    2) Le contentieux entre lui et l’hôtel ne portait pas sur une histoire de deux nuitées ou de baron anglais comme vous tentez de le faire croire a vos lecteurs mais bien pour une histoire de fonds que monsieur BALALOU naurait pas verser a l’hôtel alors qu’une somme de 6993 euros a bien été transféré le 16 Mars pour couvrir tout son séjour;
    l’épisode des 1000 euros ne servant qu’a couvrir l’arrivée effective de ces fonds sur le compte de l’hôtel.
    A partir de ce moment il etait tout a fait normal que l’on reconduise monsieur BALALOU dans tous ses droits de client avec toutes les faciltes prévues par l’hôtel ce qui na pas ete respecté et qui l’a conduit a reagir de la sorte en deposant une plainte contre l’hôtel pour refus de vente et harcèlement devant le Procureur de la Republique; l’instruction suit son cours.
    C’est une affaire purement commerciale et toute tentative de recuperation est vouée a l’echec; toute tentative de desinformation du lecteur, une supercherie destinée a calomnier et a détruire l’image d’un citoyen centrafricain au detriment d’un étranger et vous rabaisser au rang de délateur ou zélateur de bas étage.

    Maitre Paul KOUNOUNGOUS, avocat au barreaux de Paris

  13. Bonjour – vous connaissez des gens à Douala et environs qui seraient intéréressé de soutenir/investir dans un réseau qui supporte un village camérounais dans son démarche de se faire un centre médicale? Merci et bonne continuation – christophe zuber, depuis la Suisse.(artnsport61 sur fb)

  14. Bonjour à toute l’équipe,
    J’ai changé d’adresse mail et souhaite continuer à vous recevoir. Je vous souhaite beaucoup de réussite.
    Retchouchou

  15. Bonjour- L’Australie c’est le pays mas racist du monde. La Australie c’es remove les enfants pour force. Aides les enfants en Australie. Plus de 20,000 enfants c’est as habite avec son mama. Aide moi. Jaime ma mama. J’ai m’appelle Sean. Mon papa c’est violent. Merci.

  16. Reserche google.com et change.org « Corruption of the Family Court in Australia et le discrimination contre la mama et ses enfants. Boycott Australia and ecriver a la Australie Government et demande le ende of remove les enfant from ce mama. Merci. Expose Australia et ce discrimination et abuse of human rights.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s