galerie Centrafrique : La maladie de coronavirus continue sa percée

La pandémie du Coronavirus continue de se répandre. Plus d’une semaine déjà, on atteint la barre de mille cas de contamination, une vingtaine de guérisons, quatre décès.  Du  président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, au ministre des Finances, celui des Transport, jusqu’au décès annoncé du ministre conseiller à la présidence d’après un communiqué officiel du gouvernement. Le corps médical est aussi affecté et menace de faire grève.

Quelles perspectives ?

Les mesures barrières ne sont pas respectées. D’après des enquêtes RJDH,  dans les grandes avenues de Bangui, de Boganda à Pétévo en passant par les avenues des Martyrs, de France, Miskine, Bimbo, la population joue au chat et à la souris avec les forces de l’ordre. Les bars et restaurants sont toujours fréquentés, les mesures de distanciations sociales ne sont pas toujours respectées.

Les débits de boissons locales « kangoya » sont toujours prisés sur des grandes avenues comme à proximité du ministère du Tourisme où tous les après –midis, les gens s’entassent même en présence des forces de l’ordre. Un taxi- moto témoigne « Nous ne pouvons pas circuler sur les grandes avenues. Mais pour améliorer la recette, on peut prendre deux, trois à quatre  personnes et on passe dans le quartier pour esquiver  les contrôles ».

La plate-forme des confessions religieuses s’est approchée de la présidence à travers ses représentants pour soumettre leur désir de rependre les activités religieuses dans les mesures strictes des gestes barrières. Leurs vœux vont « être soumis au comité technique de la lutte contre la pandémie après leur rencontre avec le président de la République »a expliqué à la presse, le responsable de la dite plate-forme.

La paralysie sur les petites et moyennes entreprises, certaines structures étatiques et paraétatiques se font sentir. Le secteur éducatif reste même la grande muette d’après certaines couches approchées par RJDH.

 

 

RJDH