galerie Coronavirus : près de 360 000 amendes en France, pas de départs en vacances prévient Castaner

Contrôle policier dans un quartier nord de Marseille, dans le sud de la France, le 25 mars 2020. © Clément Mahoudeau, AFP

À l’approche du début des vacances de Pâques, notamment pour la zone C, la première concernée, le ministre de l’Intérieur a également prévenu qu’il n’y aurait pas de dérogation à la limitation drastique des déplacements, qui a été prolongée de deux semaines jusqu’au 15 avril.

« Très concrètement, on ne part pas en vacances pendant la période de confinement », a-t-il déclaré sur LCI. « Celles et ceux qui envisageaient de se déplacer » pour les vacances « s’exposent, exposent leurs proches » et exposeraient aussi le territoire où ils se rendraient.

« J’ai demandé hier soir aux préfets des zones touristiques de vérifier le niveau de location et d’occupation notamment des Airbnb ou autres offres locatives et nous ferons en sorte vendredi qu’il y ait des contrôles très stricts sur les départs de grandes villes pour éviter comme si de rien n’était des flux de vacanciers qui se rendent en vacances », a-t-il ajouté. « Tout abus sera sanctionné. »
ANIAvec  REUTERS