galerie Centrafrique : Le Groupe de Travail de la société civile dresse un bilan mitigé de l’an 4 de Touadera

Gervais Lakosso

Le bilan de l’an 4 du président Faustin Archange Touadera est mitigé sur tous les plans depuis le début de sa mandature, apprécie Gervais Lakosso coordonnateur du Groupe de Travail de la Société Civile sur la crise Centrafricaine (GTSC).

Une appréciation faite ce lundi 30 mars 2020 à l’occasion du 4ème anniversaire d’accession du Président de la République à la magistrature suprême de l’Etat.

Ce bilan dressé mitigé par le Coordonnateur du GTSC, se justifie par la persistance de violences dans certaines zones du pays.  « La crise sécuritaire est toujours là. La mauvaise gouvernance s’accentue de jour en jour. Le népotisme s’accentue on voit que les ressortissants de l’ethnie du chef de l’Etat qui s’imposent et il y a surtout une visible dictatoriale qui se met en place », dit Gervais Lakosso.

Gervais Lakosso sur le plan de la justice, est revenu sur l’’arrestation des éléments Anti-Balaka, qu’il qualifie d’arbitraire cette procédure, «la dernière en date, c’est l’arrestation de certains Antibalaka au domicile du ministre Ndomate. Il y a cette politique de deux poids deux mesures que Touadera applique par rapport aux deux belligérants qui ont amené le pays dans cette crise ».

La réaction du Groupe de Travail de la Société civile intervient dans un contexte où le Président de la République Faustin Archange Touadera salue les avancées significatives enregistrées quatre années après son élection entre 2016.

 

 

RJDH