galerie Mali : Soumaïla Cissé, le chef de l’opposition, a été enlevé

Soumaïla Cissé à Niafunké au Mali le 12 août 2018. © Wikimedia Commons

« Toutes les dispositions pratiques sont prises » pour le retrouver, a dit le gouvernement dans un communiqué intitulé « enlèvement du chef de file de l’opposition ». Deux membres de son entourage ont confirmé sous couvert de l’anonymat qu’il avait été enlevé.
 

L’enlèvement d’une personnalité nationale de cette stature est sans précédent dans la crise sécuritaire que traverse le Mali depuis 2012 et qui a fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

La zone dans laquelle a disparu Soumaïla Cissé, dans la région de Tombouctou, est un secteur où opèrent des djihadistes affiliés à Al-Qaïda.

Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la république et la démocratie (URD) et candidat à plusieurs reprises à la présidentielle, a été enlevé alors qu’il faisait campagne en vue des législatives prévues dimanche.

 

 

ANI AVEC AFP