galerie Coronavirus en France : 112 morts en une journée, 674 depuis le début de l’épidémie

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon et Le préfet Alain Thirion, directeur général de la Sécurité civile

Dans un nouveau point presse, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon annoncé dimanche le décès de 112 nouveaux patients par rapport à la veille, portant le bilan total de l’épidémie en France à 674 morts. Le pays compte par ailleurs 16 018 cas confirmés.

L’épidémie de coronavirus a causé la mort de 112 personnes entre samedi et dimanche, a annoncé le directeur général de la Santé (DGS), Jérôme Salomon, dimanche 22 mars. Le bilan du Covid-19 en France grimpe ainsi à 674 morts dans les hôpitaux, a-t-il précisé, ajoutant que des décès avaient aussi lieu en ville ou dans les Ehpad.

Dans ce nouveau point de situation, Jérôme Salomon a également fait état de 7 240 personnes hospitalisées et de 1 746 cas graves en réanimation. « Plus de 1 000 personnes ont été hospitalisées au cours de la dernière journée », a-t-il poursuivi. Huit régions sont touchées, parmi lesquelles l’Île-de-France, le Grand Est, les Hauts-de-France, la Bourgogne Franche-Comté, la Corse, l’Auvergne Rhône-Alpes, la Nouvelle-Aquitaine et la dernière en date, l’Occitanie.

Un tiers des personnes en réanimation ont entre 40 et 65 ans

« Nous sommes devant une épidémie qui continue de s’étendre et de s’aggraver », a averti Jérôme Salomon. « À l’hôpital, en réanimation, en ville, en Ehpad, le virus tue et continue de tuer », a-t-il ajouté, précisant qu' »un bon tiers » des personnes admises en réanimation ont entre 40 et 65 ans.

Le Conseil scientifique doit se réunir lundi pour donner son avis sur la nécessité de prolonger la durée du confinement, actuellement instauré jusqu’à la fin mars au moins.

Confinement : le préfet Thirion revient sur les contrôles

Le préfet Alain Thirion, directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises, s’est exprimé après le professeur Salomon. Il est revenu sur l’application des mesures de confinement : il y a eu un total de 91.824 infractions pour non-respect du confinement, dont 22.574 ce dimanche. 1.738.907 contrôles ont été réalisés, dont plus de 375.000 aujourd’hui.

Le préfet est également revenu sur le fait que six arrêtés préfectoraux avaient été pris sur le territoire et que les sanctions allaient être alourdies après la promulgation de la loi d’urgence sanitaire, dans les prochaines heures.

En cas de récidive dans les 15 jours, l’amende passera de 135 euros à 1500 euros. Dans le cas de 4 violations dans les 30 jours, l’infraction deviendra un délit : la sanction pourrait aller jusqu’à 3700 euros d’amende et 6 mois de prison. Les policiers municipaux deviennent habilités à procéder à des contrôles.  

Le directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises a également annoncé l’ouverture de 1500 places d’hôtel et de plusieurs centres d’hébergement dans la capitale pour « les migrants et les sans domicile fixe ». 

 

ANI Avec AFP