galerie Coronavirus : le Canada s’apprête à fermer (presque toutes) ses frontières

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau a présenté lundi 16 mars 2020 les modalités de la lutte contre le nouveau coronavirus. © Page Facebook du gouvernement canadien

La pression était forte ces derniers jours sur le premier ministre Trudeau et son gouvernement pour qu’ils prennent cette mesure de fermer les frontières. Les premiers ministres de plusieurs provinces canadiennes le réclamaient avec vigueur, en faisant valoir qu’on ne pouvait pas demander tous ces sacrifices aux Canadiens dans leur quotidien en continuant de laisser rentrer au pays des gens d’autres nationalités potentiellement porteurs du virus et les laisser en complète liberté sur le territoire. 

Justin Trudeau demande également aux compagnies aériennes de ne pas embarquer toute personne qui a des symptômes de la COVID-19 car elle ne pourra pas entrer au pays, et ce, même si elle est canadienne. Des contrôles supplémentaires vont être mis en place dans les quatre aéroports canadiens qui, à compter de mercredi, vont gérer les vols internationaux, Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary. A l’aéroport Trudeau de Montréal, en plus des douaniers, des employés de la Santé publique de Montréal sont sur place pour informer les voyageurs qui rentrent au pays de se mettre en quarantaine. 

Je vais être clair : si vous êtes à l’étranger, il est temps de rentrer chez vous !

Justin Trudeau, Premier ministre canadien

Des programmes d’aide aux Canadiens qui sont à l’étranger et qui ont des difficultés à rentrer au pays – selon où ils se trouvent, ce n’est pas toujours facile de trouver un vol- seront aussi mis en place. 

« Je vais être clair : si vous êtes à l’étranger, il est temps de rentrer chez vous ! », a dit Justin Trudeau, en ajoutant que ces Canadiens de retour au pays devront se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Le premier ministre canadien demande aussi à la population de rester à la maison. 

Interrogé par les journalistes sur la décision de laisser les Américains continuer à venir au Canada, Justin Trudeau a expliqué que « le niveau d’intégration des deux pays est extrêmement élevé » mais il n’exclut pas la possibilité prochainement de fermer la frontière aux Américains si besoin.

Comme toujours quand il s’agit de ses relations avec son voisin du sud, le Canada marche sur des œufs, et c’est vrai que les économies américaine et canadienne sont étroitement liées. Justin Trudeau dit parler régulièrement avec Donald Trump.

Et au Québec ?

« Je suis satisfait des mesures prises par Justin Trudeau » , a déclaré lundi le premier ministre québécois dans sa conférence de presse quotidienne. François Legault et son gouvernement continuent de gérer cette crise avec assurance, calme, clarté, en prenant des décisions importantes tous les jours pour freiner la propagation du virus.

Ainsi, il a été décrété dimanche la fermeture des bars, gyms, cinémas, discothèques, spas, centres de ski, arénas, bibliothèques, salles de danse, cabanes à sucre et restaurants de type buffets. François Legault a aussi demandé aux restaurants de réduire de moitié leurs services en établissant un périmètre d’un mètre minimum entre les convives. Plusieurs restaurateurs sont d’ailleurs en train de recentrer leurs activités sur la préparation de repas à livrer, d’autres ont préféré fermer leurs portes. Enfin il est maintenant interdit d’aller visiter les aînés qui vivent dans des centres d’hébergements et maisons de retraite, sauf circonstances exceptionnelles, afin de protéger les personnes âgées. Le gouvernement demande aussi aux personnes de plus de 70 ans de ne pas sortir de chez eux.

« En pratique, ce que je dis aux Québécois, c’est qu’il faut limiter ses sorties. En fait, on devrait sortir seulement pour aller travailler, acheter du pain, aller à la pharmacie, se faire soigner, prendre une marche ou aller aider des personnes de 70 ans et plus, a déclaré le premier ministre. Je réalise très bien qu’on vous en demande beaucoup, qu’on met beaucoup de restrictions dans votre vie normale, mais dites-vous que ce qu’on est en train de faire actuellement ça va sauver des vies ». 

L’ensemble de ces directives semble bien respectée par la population. Lundi matin par exemple, le métro de Montréal était quasi désert. A noter également que les écoles, collèges et universités de la province ont fermé leurs portes jusqu’au 30 mars, au moins. Le gouvernement Legault a mis en place un système pour offrir des indemnités hebdomadaires de plus de 570 dollars aux travailleurs qui se retrouvent sans travail ou qui doivent se mettre en quarantaine et qui ne seront pas payés par leurs employeurs. 

« Je suis convaincu qu’ensemble, on est capable de passer à travers », a conclu François Legault lundi. 

Le couple Trudeau en quarantaine

Situation pour le moins particulière, Justin Trudeau est en isolement depuis le 13 mars, il travaille de son bureau à domicile, parce que sa femme, Sophie Grégoire-Trudeau, a été infectée par le virus de retour d’un séjour à Londres. Elle se repose depuis, en quarantaine chez elle également, totalement isolée du reste de la famille, le temps de se remettre de la maladie. 

Derniers chiffres pour le Canada

Toutes les provinces canadiennes sont maintenant touchées par la pandémie et lundi en fin de journée, on rapporte 598 cas confirmés dans tout le Canada.

Si la majorité de ces cas sont issus de personnes qui reviennent d’un séjour à l’étranger, les autorités s’attendent maintenant à ce que la contagion devienne communautaire, soit de personne à personne au sein de la population. Et donc à ce que le nombre de cas explose au cours des prochains jours. 

 

 

ANI AVEC AFP