galerie Centrafrique:1023 nouveaux soldats désormais opérationnels

 

Les nouvelles recrues formées à bouar, le 16 octobre 2019

Après 4 mois de formation au Camp Kassaï à Bangui et au Centre d’instruction militaire de Bouar dans la Nana Mambéré (Camp Leclerc), 1023 nouvelles recrues ont été présentées ce 16 octobre 2019 sous les couleurs nationales.

Le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra qui a présidé la cérémonie à Bouar dans la Nana Mambéré, leur a demandé de s’adapter aux circonstances de terrain.

« Jeunes soldats de la promotion 2019, la formation élémentaire toutes armes (FETA) vous a permis d’avoir un aperçu de combat de la section d’infanterie, votre principal milieu d’action. (…) Vous devez constamment vous adapter à un contexte sécuritaire en perpétuel mutation », a indiqué le chef de l’Etat centrafricain.

Pour le Président de la République, « l’armée s’engage résolument dans la voie d’une redynamisation de ses forces afin de faire face efficacement aux nombreux défis sécuritaires qui se présentent ».

Au Camp Kassaï à Bangui, la présentation de ces nouvelles recrues a été présidée par le directeur de Cabinet au Ministère de la défense, colonel Joachim Sila. Au total, 500 soldats formés ont porté leur galon de 2eme classe. 

Au cours de la formation, ils ont appris différentes techniques de combat en progression avec les tirs ciblés ainsi que les méthodes de combats rapprochés avec possibilité de se défendre en protégeant son frère d’arme sur le terrain. Les disciplines ont été  enseignées par des instructeurs FACA, répartis en compagnies dénommées Rhinocéros, Tigre et bien d’autres.

« Nous avons appris beaucoup de choses. C’est une transformation physique, morale et intellectuelle. Je demande aux jeunes centrafricains de s’interesser à ce métier afin de servir le pays », a lancé Aristide Roméo Dokabi, l’un des nouveaux soldats.

Le Colonel Joachim Sila dit attendre beaucoup de ces soldats tout en attirant leur attention sur la discipline militaire. « Depuis plus d’une dizaine d’années, les fondements de l’armée nationale ont été ébranlés. Nous sommes aujourd’hui dans une phase de remise à niveau de la conscience collective. La discipline doit être observée », a insisté l’officier supérieur.

En application du Plan national de défense validé en 2017 par le Chef de l’Etat Faustin ArchangeTouadéra, l’armée nationale avait déjà procédé en 2018 au recrutement de 1023 jeunes centrafricains. Alors que cette promotion est mise à la disposition de l’Etat-Major des Armées, le ministère de la défense lance en ce moment, un nouveau processus de recrutement de plusieurs centaines d’officiers et hommes de rang dans les FACA.

 

RNL