galerie La Serbie célèbre Djokovic, son « roi du tennis »

Le Serbe Novak Djokovic embrasse la coupe du Grand Chelem de Wimbledon après une finale de haute volée contre le Suisse Roger Federer, le 14 juillet 2019 à Londres afp.com - Laurence Griffiths

« Certes, il n’a pas joué son meilleur tennis, mais il a su gérer les moments les plus importants grâce à son arme principale, sa force mentale », écrit le quotidien Blic dont la Une est barrée d’un « Novak, roi du tennis ».

Un roi qui, contrairement à ses habitudes, « n’a montré aucune émotion tout au long de la rencontre », relève le tabloïd.

Le quotidien Danas qualifie cette victoire « d’historique »: le public « a vu tout ce que l’on peut voir dans un match de tennis parfait (…), du suspens, du drame et un dénouement heureux… pour Djokovic ».

« Cinquième couronne pour le roi », constate Vecernje Novosti.

La presse relève que le héros de tout un peuple est le premier en 70 ans à remporter Wimbledon après avoir sauvé deux balles de match.

« Il faut être honnête et constater que Federer a joué impeccablement. Il a été la plupart du temps le meilleur sur le court. Les deux balles de match manquées, sont incroyables. Mais voilà, il les a manquées… », se réjouit Blic.

Pour le tabloïd Informer, Novak « a gagné contre Federer et le public » acquis au Bâlois.

Pourtant « tout était contre Djokovic », juge Politika: un adversaire « qui détient le record de trophées à Wimbledon, deux balles de match, un public entièrement acquis à son rival, des statistiques quasiment toutes favorables au Suisse et (Djokovic) privé de ses principaux coups la plupart du temps ».

« C’est avec un coeur de héros que Djokovic a remporté cette finale, une des plus dramatiques » de l’histoire, conclut Politika.

« Plus le défi est grand, plus votre jeu est audacieux; plus l’adversaire est fort, plus votre soif de gagner impressionne. Votre jeu a depuis toujours été, et le reste après chaque victoire, une grande source d’inspiration pour tous les citoyens de Serbie », a écrit l’homme fort du pays, Aleksandar Vucic dans un message de félicitations.

Le triomphe de Djokovic était même salué chez le voisin croate: « In-cro-ya-ble », titrait le quotidien sportif Sportske Novosti. « Novak Djokovic remporte son cinquième trophée à Wimbledon après avoir sauvé deux balles de match », relevait admiratif le quotidien Vecernji List.

Le Serbe s’appuie depuis peu sur l’ancienne star du tennis croate, Goran Ivanisevic, sacré à Wimbledon en 2001, qui a rejoint son staff d’entraînement.

 

 

ANI AVEC AFP