galerie Nouvelles sanctions contre l’Iran : Trump les promet longues et « dures »

Le président Donald Trump  lundi 24/06/2019 AFP

Le président américain Donald Trump a signé lundi un décret imposant, selon lui, des sanctions « dures » visant le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei.

« Pendant des années »

« Nous continuerons à faire monter la pression sur Téhéran », a affirmé M. Trump depuis le Bureau ovale, assurant que les sanctions pourraient rester en place pendant « des années », a-t-il insisté.

Le président américain Donald Trump a d’ailleurs résumé lundi d’une formule les exigences « très simples » des Etats-Unis vis-à-vis de l’Iran : « Pas d’armes nucléaires, pas de soutien au terrorisme! ». 

Les sanctions promises n’auront « aucun effet » a, de son côté, assuré Téhéran.

Ils ne cherchent pas la guerre, mais…

Téhéran et Washington ont beau répéter ne pas chercher la guerre, les déclarations belliqueuses et les incidents se multiplient, dont des attaques d’origine inconnue contre des pétroliers et la destruction d’un drone américain par l’Iran dans la région du Golfe.

Dimanche, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a fait état pour la première fois d’un incident impliquant un drone américain le 26 mai qui, selon une carte qu’il a publiée sur Twitter, serait resté au moins 20 minutes dans l’espace iranien et aurait reçu trois « avertissements ».

Une rencontre Macron-Trump annoncée

Avant de s’envoler pour l’Arabie saoudite, rival régional de l’Iran, et les Emirats arabes unis, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a jugé « enfantine » la carte publiée par M. Zarif.

CYBERATTAQUES : « ILS ONT ÉCHOUÉ »

Les attaques informatiques menées par les États-Unis contre des cibles iraniennes ont été vaines, a déclaré ce lundi le ministre iranien des Télécoms, après que des informations de presse ont fait état d’une tentative de piratage prévue de longue date par le Pentagone pour neutraliser les systèmes balistiques iraniens. 

« Ils se démènent, mais ils ont échoué » dans leurs attaques, a déclaré Mohammad Javad Azari-Jahromi sur Twitter.

Emmanuel Macron a annoncé lundi qu’il rencontrerait « en aparté », en marge du G20 qui doit se tenir en fin de semaine au Japon, son homologue américain Donald Trump pour évoquer le dossier iranien.

«J’aurais en marge du G20 des échanges, nous aurons des échanges en format G20, et j’en aurai évidemment tout particulièrement en aparté avec le président Trump», a déclaré à des journalistes M. Macron à l’issue du Sommet des deux rives de la Méditerranée organisé à Marseille.

 

 

 

ANI AVEC AFP

Publicités