galerie France -Centrafrique:Le CEMA s’entretient avec son homologue centrafricain

Le 18 juin 2019, le général d’armée François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA), s’est entretenu avec le général Zéphirin Mamadou, chef d’état-major des armées centrafricains. Il s’agissait d’évoquer l’évolution de la situation sécuritaire en république centrafricaine et les coopérations engagées pour opérationnalisera les forces armées centrafricaines (FACA), en vue favoriser la restauration d’une paix durable. 

Le général Lecointre a réaffirmé le soutien militaire français à la montée en puissance des FACA. Que ce soit à titre bilatéral, ou par le biais de la mission intégrée des nations unies pour la Centrafrique (MINUSCA) et la mission de formation de l’Union Européenne (EUTM-RCA), le CEMA a rappelé que l’action française s’inscrivait dans le cadre d’une approche multidimensionnelle et intégrée. Il a également confirmé la France prendrait le commandement d’EUTM-RCA en juillet prochain.

Le CEMA a souligné sa détermination à densifier et consolider les actions engagées au profit de l’appareil de défense centrafricain depuis le départ de la force Sangaris, que ce soit dans le domaine de la formation, de l’entrainement ou encore de la cession d’équipement à titre gratuit. En trois ans, les armées françaises ont fourni plus de 30 véhicules, 800 GPB et plusieurs tonnes de matériel de campagne et les éléments français au Gabon (EFG) ont déjà formé près de 2000 militaires centrafricains.

Evoquant le rôle clef joué par les EFG, le général Lecointre et le général Mamadou ont salué les actions de coopération bilatérales réalisées au profit des FACA, celles mises en œuvre par EUTM-RCA, et, plus récemment, celles réalisées au sein du Centre de Formation et d’Instruction Militaire (CFIM) centrafricain basé à Bouar.

Les EFG ont organisé au profit des FACA plus d’une vingtaine de stages de formation en 2018, aussi bien à Bangui qu’à Libreville au sein de leur centre d’entrainement commandos en forêt gabonaise (CEC FOGA). Actuellement renforcés par le déploiement d’un Groupement Tactique de Partenariat Militaire Opérationnel (GT PMO), ils appuieront pendant 4 à 5 mois la formation initiale dispensée par EUTM-RCA sur le site de Bouar au profit de plus de 500 nouvelles recrues FACA.

En guise de conclusion, le chef d’état-major des armées a assuré à son homologue centrafricain qu’il entendait poursuivre la dynamique engagée pour appuyer l’autonomisation des FACA, et cela en lien et en coordination avec les autres partenaires européens et internationaux engagés dans la région.

COOPÉRATION MILITAIRE FRANCE CENTRAFRIQUE
COOPÉRATION MILITAIRE FRANCE CENTRAFRIQUE
COOPÉRATION MILITAIRE FRANCE CENTRAFRIQUE
COOPÉRATION MILITAIRE FRANCE CENTRAFRIQUE
COOPÉRATION MILITAIRE FRANCE CENTRAFRIQUE

État-major des armées – Ministère des Armées

Publicités