galerie Centrafrique:Vers la réglementation du transport des taxis-motos

Le Ministère des transports a annoncé réglementation du transport fait par les moto-taxis en Centrafrique. Un guichet unique leur est installé audit ministère pour le versement des frais de douane et des impôts. Ceci pour les inciter à entrer dans le secteur formel.

Les taxis-moto montent en puissance ces derniers temps en République Centrafricaine. Ce secteur offre des opportunités aux jeunes de trouver de l’emploi précaire. Cause de nombreux accidents, cette réglementation est une première dans le pays.

Un guichet unique des taxi-motos est désormais installé au ministère des transports pour leur permettre de verser les frais de douane d’une moto qui s’élève à 40.000F, les impôts à 10000F et l’autorisation de transport à 5000F. Cette grille tarifaire a fait l’objet de discussions avec les opérateurs de ce secteur.

« Nous voulons par cette initiative discuter avec les conducteurs des taxis moto, les sensibiliser et après trois mois, s’ils n’observent pas les dispositions, la police fera son travail » a indiqué Arnaud Djoubaye Abazène, ministre des Transports.

Les conducteurs de taxi-motos saluent cette initiative.  » Porter de casque et être en règle avec l’Etat participent à la citoyenneté. Nous sensibilisons de notre côté, nos compatriotes au respect des dispositions établies pour le bien des conducteurs » a lancé un des participants à ces échanges.

Le transport reste un secteur promoteur qui nécessite une réglementation.

 

 

RNL