Galerie

Centrafrique:Bambari « Le gouvernement a mis en danger la vie de la population  » dixit Anicet Georges Dologuélé

Anicet Georges Dologuélé, chef de file de l’opposition

Le chef de file de l’opposition Anicet Georges Dologuélé a exprimé sa compassion à la population de Bambari dans la Ouaka suite à l’attaque de l’UPC faisant des morts. Il accuse en outre le gouvernement d »’avoir mis en danger la vie de la population ». Il l’a dit dans un entretien à Radio Ndeke Luka en réaction aux événements du 10 janvier.

Le chef de file de l’opposition refuse à Faustin Archange Touadera la circonstance atténuante. « On n’avait pas besoin de ça, tout le monde savait que Bambari n’était pas une zone sécurisée. Je ne comprend pas cette obstination qu’avait le gouvernement à vouloir absolument organiser la JMA comme si c’était capitale pour l’avenir du pays, comme si c’était une priorité actuelle. Donc le gouvernement a mis en danger la vie de la population et les a mis dans un traumatisme dont-il n’avait pas besoin » a-t-il martelé.

Du côté du pouvoir, c’est d’abord la capitalisation des acquis à en croire les organisateurs de la JMA. Arguments boutés en touche par Anicet Georges Dologuélé.  » Faustin Archange Touadera a fait ridiculiser l’autorité de l’Etat et tout ça inutilement. Je suis vraiment indigné je ne comprend pas » a-t-il lâché.

Le chef de file de l’opposition sort de son silence alors que l’Assemblée nationale appelle elle aussi les groupes armés à la sincérité en prélude au dialogue attendu à Khartoum le 24 janvier 2019.

 

 

 

RNL

Publicités