galerie Dans ces vœux au corps diplomatique, le pape François n’oublie pas l’Afrique

Le pape François a présenté ses vœux au corps diplomatique, le 7 janvier 2018. © Ettore Ferrari/Pool vie REUTERS

Dans ses vœux au corps diplomatique accrédité auprès du Saint-Siège, lundi, le pape François a dressé un état du monde, revenant notamment sur la situation de certains pays du continent africain.

Dans sa longue intervention lundi au Vatican, devant le corps diplomatique, le pape François n’a pas oublié l’Afrique. Il est revenu sur la situation géopolitique de nombreux pays du continent.

Au rang des nouvelles encourageantes, le souverain pontife a notamment mentionné l’accord de paix signé en juillet dernier entre l’Ethiopie et l’Erythrée ou encore l’entente signée par les leaders du Soudan du Sud. Il a eu aussi une pensée pour « ceux qu souffrent de la violence fondamentaliste, particulièrement au Mali, au Niger et au Nigeria, et des tensions internes persistantes au Cameroun ».

Mais le pape a également évoqué l’actualité immédiate, indiquant suivre « la situation en République démocratique du Congo », invitant au respect des résultats des élections.

« Je suis avec une attention particulière l’évolution de la situation en République démocratique du Congo, exprimant le souhait que le pays puisse retrouver la réconciliation qui tarde depuis longtemps et entreprendre un chemin décidé vers le développement, mettant fin à l’état persistant d’insécurité qui touche des millions de personnes, parmi lesquelles de nombreux enfants, a-t-il souligné. Dans ce sens, le respect du résultat électoral est un facteur déterminant pour une paix durable. »

Ces vœux 2019 étaient aussi pour le souverain pontife l’occasion de revenir sur un thème qui lui est cher, à savoir les migrations.

François a réaffirmé l’engagement du Saint-Siège à œuvrer pour un meilleur accueil des migrants et a tout particulièrement salué la solidarité affichée de nombreux pays africains en ce qui concerne l’accueil des personnes réfugiées ou déplacées sur le continent.

« L’Afrique, au-delà de plusieurs événements dramatiques, montre un dynamisme potentiel positif, enraciné dans sa culture ancienne et dans son accueil traditionnel. Un exemple de solidarité effective entre les nations se rencontre en plusieurs pays dans l’ouverture des frontières pour accueillir généreusement les réfugiés et les personnes déplacées. » Pape François

 

 

 

RFI

Publicités