Galerie

Communiqué de presse de la MINUSCA : Les casques bleus stoppent des éléments armés dans le sud-ouest de la RCA

Parfait Onanga-Anyanga, patron de la Minusca en République Centrafricaine. Photo ONU
Les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) sont intervenus dimanche à l’aube dans la préfecture de la Mambéré Kadeï (ouest de la République centrafricaine), pour stopper le mouvement d’éléments armés du groupe Siriri vers la localité de Gamboula, où ils avaient l’intention d’occuper la gendarmerie locale.

L’intervention de la Force de la MINUSCA faisait suite à des informations de la gendarmerie de Berberati sur le déplacement de ces éléments de Dilapoko vers Gamboula, localités situées respectivement au nord-ouest et à l’ouest de la ville de Berberati.
 
A leur arrivée au village de Nassolé, où les éléments du groupe Siriri avaient érigé une barricade, les casques bleus ont été la cible de tirs ennemis et ont riposté, provoquant des pertes parmi les assaillants. Une dizaine de motos ainsi que des armes ont été récupérées par la Force.
 
La MINUSCA a renforcé son dispositif sécuritaire dans cette zone tout en poursuivant les discussions avec les autorités locales sur une stratégie pour mettre fin à la menace du groupe Siriri et répondre à la problématique des vols de bétail. A cet effet, le Préfet de la Mambéré Kadeï et le chef du bureau de la MINUSCA participent cette semaine, à Gamboula, à la rencontre hebdomadaire de sécurité.
 
Par ailleurs, les autorités préfectorales et la MINUSCA vont organiser, au cours du mois d’avril, deux rencontres importantes sur la sécurité, la paix et la réconciliation dans les préfectures de la Mambéré Kadeï et la Sangha-Mbaéré.  
 
La MINUSCA réitère sa détermination à protéger les populations ainsi que les institutions centrafricaines, tout en appelant les groupes armés à mettre fin aux violences. La Mission indique qu’elle n’hésitera pas à défendre son mandat.
A cet effet, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, rappelle que la “MINUSCA a pour mandat de protéger les populations civiles, de défendre les institutions démocratiques jouissant de la légitimité populaire”.
Il réaffirme l’impartialité de la MINUSCA et souligne avec force et conviction, qu’à “la violence des armes nous leur opposerons avec fermeté la force de la légitimité nationale et internationale.”

MINUSCA

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s