galerie Havre AC : le coup de gueule de Tanchot à propos de ses internationaux

Le coach havrais s’en est pris aux sélections nationales de plusieurs de ses joueurs, ce jeudi. Rentrés de matchs amicaux avec leur pays, certains footballeurs du HAC n’ont pas été ménagés.

Au total, cinq joueurs professionnels havrais ont été retenus par leur pays, durant la trêve internationale : Zinédine Ferhat (Algérie), Yacouba Coulibaly (Burkina Faso), Rafik Guitane (France U19), Barnabas Bese (Hongrie) et Amos Youga (Centrafrique). 

Les trois premiers ont joué l’intégralité des rencontres internationales programmées, avec comme contrainte supplémentaire de longs voyages pour certains. L’international hongrois n’a quant à lui été que partiellement utilisé. Enfin, l’ancien ajaccien a pour sa part disputé la totalité des matchs avec la Centrafrique, mais ne jouera pas face à QRM pour cause de suspension. 

Oswald Tanchot : « Cela me fout les boules. Il faut respecter la santé des joueurs »

Ainsi, interrogé sur l’état de ses troupes avant une 31ème journée de Ligue 2 cruciale pour le Havre AC face à QRM, Oswald Tanchot n’a pas caché son mécontentement : « Il y a beaucoup de fatigue, certains ont eu des périples. Je regrette que sur des matchs amicaux où certaines équipes ne préparent rien, il y ait des temps de jeu aussi importants. D’autant que certains joueurs se permettent de snober la sélection quand d’autres jouent tout le temps. Zinédine Ferhat, par exemple, a joué en Autriche avant de repartir en Algérie. Il n’a pas dormi de la nuit, puis il a pris un avion le matin de bonne heure pour revenir en France, reprendre sa voiture et rentrer. Il a joué 180 minutes sur les deux matchs, alors que d’autres n’ont pas joué une minute (…)Yacouba Coulibaly est parti blessé, il n’a pas été soigné ou très peu, il a joué le premier match sans avoir fait un entraînement avec eux. Il faut respecter la santé des joueurs. Quand il revient, il est blessé ou plus abîmé que quand on l’envoie. Cela me fout les boules (…) Rafik, il a joué trois matchs en sept jours. J’ai vu qu’il (Bernard Diomède) avait fait tourner sur le deuxième, mais pas Rafik. »

 

 

 

 Bertrand QueneutteFrance Bleu Normandie (Seine-Maritime – Eure)

France Bleu

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s