Centrafrique:L’ONU réaffirme sa solidarité envers la Centrafrique

Les Nations Unies restent solidaires envers la République centrafricaine (RCA), en vue de la recherche d’une solution à la crise sécuritaire et du relèvement, comme en témoigne la visite, cette semaine, du Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix.

Selon le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, le soutien des Nations Unies vise « à appuyer les efforts des autorités centrafricaines, notamment le processus politique, pour mettre fin aux violences qui frappent certaines régions du pays ».

Lors du point de presse hebdomadaire de la Mission, le porte-parole a ajouté que le déplacement jeudi dernier à Zemio (sud-est de la RCA), de la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et Coordonnateur humanitaire constitue également une preuve de la « solidarité onusienne ».

Une délégation de haut niveau s’était rendue dans cette localité du sud-est, récemment frappée par des violences intercommunautaires, pour prôner le vivre ensemble, la réconciliation et l’accès humanitaire.

Le porte-parole a également abordé la poursuite du projet de réduction de la violence communautaire à Bangui, dans le cadre du Pré-DDR, avec le début d’une nouvelle phase de formation professionnelle qui touche 594 bénéficiaires. L’objectif du projet de réduction de la violence communautaire est de prendre en charge les membres des différents groupes armés qui ne sont pas éligibles pour le programme national de DDR ainsi que les membres de leurs communautés.

De son côté, le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le Lieutenant-Colonel Côme Ndayiragije, a indiqué que la situation sécuritaire reste relativement calme quoiqu’imprévisible sur l’ensemble du territoire national, avant de faire état des opérations en cours : « La Force reste vigilante et continue de se déployer afin de sécuriser le pays ».

« A Bangassou, elle continue de sécuriser la zone, et avec l’arrivée des nouveaux renforts, la situation est sous contrôle », a-t-il souligné, avant d’ajouter que des soldats de la paix camerounaise continuent de se déployer dans l’ouest du pays et à Berberati, suite au départ du contingent congolais de la Mission.

Pour sa part, la porte-parole de la Police, major Oana Andreea Popescu, a avancé que la Police de la MINUSCA est intervenue cette semaine en différents endroits, empêchant notamment la mort de personnes accusées de sorcellerie. « A Bossangoa, l’intervention a permis la libération d’une fillette de 10 ans séquestrée et soupçonnée de pratique de sorcellerie et charlatanisme.

A Kaga-Bandoro, la Police de la MINUSCA a sauvé de la vindicte populaire deux femmes accusées de sorcellerie au camp des déplacés. Les victimes ont été conduites à l’Hôpital préfectoral de Kaga Bandoro. Une enquête a été ouverte pour retrouver les agresseurs », a-t-elle précisé. La porte-parole est également revenue sur l’opération menée par la Police de la Mission dans le camp de déplacés Ledger, à Kaga Bandoro, et qui a permis la saisie d’armes blanches et de chanvre indien.

 

 

MINUSCA

Publicités

Publié le 3 août 2017, dans AFRIQUE CENTRALE. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire (Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :