Centrafrique : Le tarmac de l’aéroport Bangui M’poko réhabilité à plus de 60%

Les travaux de réhabilitation de la piste de l’aéroport évoluent positivement et niveau d’exécution est de 60% selon Alain Guy Kamegba, directeur général de planification, suivi et évaluation au ministère des Travaux publics lors d’une interview accordée au RJDH à Bangui.

Dans le cadre de coopération entre la République Centrafricaine et Lemire d’Arabie Saoudite, une convention de réhabilitation des infrastructures aéroportuaire a été signée entre ces deux pays. 7 milliards 500 millions de francs est déboursé pour financer les travaux en cours d’exécution. Ces travaux sont lancés à un moment où le tarmac de l’aéroport connait un affaissement avancé, alors que le gouvernement projette faire de cet aéroport d’un standard international.

Alain Guy Kamegba indique  que les travaux répondent aux exigences de la structure qui veille sur les aéroports. 

«  Suite à une inspection de L’OACI, la structure qui gère les aéroports il nous a été demandé de réhabiliter très rapidement notre aéroport qui est la seule porte d’ouverture à l’internationale. C’est ainsi que nous avons bénéficié d’un fond Saoudien  qui consiste a renforcé la chaussée aéronautique de cet aéroport. Les travaux consistent premièrement  au traitement des fissures des couches de base ; il y a aussi l’aspect reprise des balisages » a-t-il précisé.

Il a en outre précisé que les travaux ont  déjà atteint 60%   « C’est une entreprise  Sud-africaine, qui a décroché le marché et elle travaille  sous le contrôle d’un bureau d’études  Français Eddy-Sevia, le montant déboursé pour  ses travaux est de 7.500.000.000 Francs et à ce jour les travaux sont à 60% parce que tout ce qui concerne le traitement des fissures, le curage des fossés et d’assainissement de drainage sont déjà finis, nous sommes à l’ultime phase qui est le renforcement de la piste d’atterrissage en béton bituminé »  a-t-il ajouté.

Les cadres de la navigation aérienne sont mis à contribution pour leur expertise et le délai d’exécution est de 6 mois. Les travaux s’effectuent entre 18h à 4h du matin et n’empêchent pas les avions d’atterrir ni de décoller le jour.

 

 

RJDH

Publicités

Publié le 3 août 2017, dans AFRIQUE CENTRALE. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire (Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :