Centrafrique:Ouverture à Bangui de la 1ère session ordinaire du Conseil Economique et Social

Le président du Conseil économique et social pendant son discours d’ouverture

La première session ordinaire du Conseil Economique et Social (CES) s’est ouverte, mardi 1er août à Bangui, en présence du ministre chargé du Secrétariat général du gouvernement, Jean-Christophe Nguinza, représentant du Premier-ministre.

Dans son discours d’ouverture, le président Alfred Taïnga- Poloko a expliqué que la mission du Conseil économique et social est de donner au gouvernement des avis techniques sur les aspects socioéconomiques du pays.

Afin de mieux s’imprégner des réalités socioéconomiques de notre pays, il a invité les 79 conseillers à bien suivre les 15 thématiques retenues pour cette première session, à savoir notamment l’enquête monographique sur les ménages en République Centrafrique qui a révélé que ce pays manque de tout.

Il a souligné qu’à la fin de cette session, qui va du 1er août au 14 septembre 2017, des recommandations fortes seront adressées au gouvernement ainsi qu’aux partenaires au développement de la République Centrafricaine.

Le Président de CES a indiqué que durant ces 45 jours, les conseillers auront à examiner 5 demandes d’avis que leur a adressées le gouvernement, notamment le code foncier agropastoral.

Il a exhorté ses collègues conseillers d’être des messagers de la paix partout où ils vont aller et il a prôné la rupture avec la pratique des anciens conseillers qui dormaient sur leurs lauriers.

Selon lui, rien ne peut changer si les conseillers économiques et sociaux ne sont pas audacieux et créatifs pour reconstruire ce pays qui manque de tout, y compris l’eau, l’électricité etc.

Il convient de noter que le Conseil économique et social comporte quatre sections, l’équivalent des commissions au niveau de l’Assemblée Nationale.

Créé par la Constitution du 30 mars 2016, le Conseil économique et social est une assemblée consultative en matière économique, social, culturelle et environnementale ayant pour mission de favoriser « la collaboration entre les différentes catégories professionnelles entre elles et assure leur participation à la politique du gouvernement dans les domaines cités ci-dessus ».

 

 

ACAP

Publicités

Publié le 2 août 2017, dans AFRIQUE CENTRALE. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire (Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :