Législatives au Sénégal: la coalition présidentielle revendique une large victoire

La coalition menée par le parti présidentiel a remporté la victoire aux élections législatives organisées dimanche au Sénégal, gagnant le scrutin dans la quasi-totalité des 45 départements du pays, a affirmé à la presse le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.

La majorité « est sortie victorieuse » du scrutin de dimanche « en raflant tous les départements » à part trois d’entre eux, a déclaré M. Dionne, sa tête de liste, cité lundi par plusieurs médias, dont l’agence de presse sénégalaise APS.

Les trois départements où elle serait devancée sont « Kédougou, Saraya (sud-est) et probablement Mbacké (centre) », selon M. Dionne, qui estime que sa liste « a été plébiscitée par les Sénégalais ». Les résultats officiels sont attendus dans la semaine.

Le taux de participation a été officiellement de près de 54%, en hausse par rapport à la présidentielle de 2012 remportée par le président Macky Sall.

Ces législatives ont été marquées par une présence record de 47 listes, contre 24 en 2012.

Le scrutin a par ailleurs été perturbé par des difficultés d’organisation, de nombreux électeurs n’ayant pu retirer leurs cartes pour voter, et par d’importantes pluies saisonnières.

Un des enjeux de cette dernière consultation avant l’élection présidentielle de 2019 est de mesurer les forces du camp du président Macky Sall.

L’opposition entendait lui imposer « une cohabitation », mais a échoué à s’entendre sur une liste commune entre l’ex-président Abdoulaye Wade (2000-2012), chef du Parti démocratique sénégalais (PDS), 91 ans, et le maire de Dakar, Khalifa Sall. En détention préventive pour détournement de fonds présumé depuis mars, ce dernier a dû faire campagne depuis sa cellule.

Plus de 6,2 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes dans quelque 14.000 bureaux au Sénégal et dans huit « départements de l’étranger ».

Sur 165 sièges de l’Assemblée, élue pour cinq ans, 105, dont les 15 de la diaspora, seront pourvus au scrutin majoritaire, un système favorisant le parti arrivé premier dans chaque département, puisqu’il en raflera tous les sièges. Soixante autres sièges seront répartis à la proportionnelle.

 

 

 

Avec AFP

Publicités

Publié le 31 juillet 2017, dans AFRIQUE DE L'OUEST. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire (Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :