Crash en Colombie: une partie de l’équipage volait sans autorisation

57cf8e99edddd19d6f2d818984aa2eb65bb6b57d

Une partie de l’équipage de l’avion qui s’est écrasé fin novembre en Colombie, tuant 71 personnes, ne disposait pas des autorisations nécessaires pour effectuer ce vol, selon l’avocat d’une des parties.

Cet accident a décimé la quasi-totalité de l’équipe de footballeurs de Chapecoense, de la petite ville brésilienne de Chapeco, qui se rendait en Colombie pour disputer la finale de la Copa Sudamericana, la deuxième plus importante compétition continentale d’Amérique latine. Six personnes ont miraculeusement survécu au crash.

Selon les résultats préliminaires de l’enquête côté colombien, présentés fin décembre, l’appareil de la compagnie bolivienne LaMia a manqué de carburant.

L’avocat Jaime Cernadas, qui défend Mauricio Duran, un membre de l’aviation civile bolivienne (DGAC) visé par l’enquête pour avoir autorisé le plan de vol, a déclaré au quotidien El Deber que le co-pilote Fernando Ovar Goytia, décédé dans le crash, n’avait pas reçu l’autorisation de la DGAC.

Le quotidien a également souligné que le mécanicien Edwin Tumiri, un des survivants, ne disposait pas non plus de cette autorisation.

L’équipage, de sept

Publicités

Publié le 11 janvier 2017, dans AMÉRIQUE LATINE. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire (Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :