Colombie: le Parlement approuve la loi d’amnistie des Farc

7354607d83b99657187779dad3c312406e5b2c9e

 

Le Parlement colombien a approuvé mercredi la loi d’amnistie des Farc, qui constitue la première étape de la concrétisation de l’accord de paix signé avec la guérilla et qui a été qualifiée d' »historique » par le président Juan Manuel Santos.

« Premier pas pour la consolidation de la paix, grâce au Congrès qui a approuvé la Loi d’amnistie par un vote historique », a réagi le chef de l’Etat sur son compte Twitter.

La loi a été approuvée par 69 voix pour et 0 contre au Sénat, qui compte 102 sièges, et auparavant par 121 pour et 0 contre à la Chambre des représentants, composée de 166 députés.

Ce texte, qui prévoit l’amnistie ou la grâce aux membres des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) accusés de délits d’ordre politique ou connexes, était prévu par l’accord de paix signé le 24 novembre pour mettre fin à plus de 52 ans de confrontation avec la plus importante et plus ancienne guérilla du pays.

A partir de maintenant quelque « 5.700 guérilleros vont commencer à quitter les montagnes et à rendre leurs armes. Ils bénéficieront de ce bénéfice qu’apporte la paix », a déclaré le président du Sénat, Mauricio Lizcano, dans un communiqué.

Les auteurs de crimes contre l’humanité, de massacres ou/et de viols ne pourront bénéficier de cette loi et devront se soumettre à la juridiction spéciale de paix, également prévue par l’accord, qui pourra les condamner à des peines alternatives à la prison à condition qu’ils disent toute la vérité sur les faits qui leur sont reprochés.

« Les crimes graves contre l’humanité ne feront pas l’objet de l’amnistie. Ce projet contribue au renforcement de la recherche de la paix », a rappelé le ministre de la Justice, Jorge Eduardo Londoño, devant les députés.

Les parlementaires du Centre démocratique, le parti de l’ex-président et actuel sénateur de droite Alvaro Uribe, étaient contre l’amnistie et se sont abstenus de voter, ainsi qu’ils l’avaient déjà fait lors de la ratification de l’accord de paix par le Congrès le 30 novembre.

 

 

Advertisements

Publié le 29 décembre 2016, dans AMÉRIQUE LATINE. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire (Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :