Hollande et Netanyahu ovationnés à la Grande synagogue de Paris

2015-01-11T210751Z_1782869479_PM1EB1B1OW801_RTRMADP_3_FRANCE-SHOOTING_0
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu et le président français François Hollande ont été accueillis dimanche soir sous les ovations par les fidèles de la Grande synagogue de Paris, pleine à craquer. Parmi les 17 victimes des attentats figurent quatre juifs tués lors de la prise d’otages vendredi dans un magasin cacher à la porte de Vincennes.

La cérémonie a débuté peu avant 19H30. Dans l’assistance réunie pour rendre hommage à «toutes les victimes» des attentats de Paris, certains ont scandé «Bibi», le surnom de Netanyahu, et «Israël vivra, Israël vaincra» agitant le drapeau de l’État hébreu. Le président français et le chef du gouvernement de l’Etat hébreu étaient assis côte à côte à l’intérieur de la synagogue, entourés respectivement du Premier ministre français Manuel Valls et du président du Consistoire central israélite de France Joël Mergui. En retrait, un rang derrière eux, siégeait le ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Liberman.

Placée sous très haute surveillance dans un quartier bouclé, la Grande synagogue de la Victoire, coeur battant de la première communauté juive d’Europe (500 000 à 600 000 membres), a également accueilli sous les acclamations l’ancien président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre Manuel Valls. Les présidents des deux Assemblées, Claude Bartolone et Gérard Larcher, la maire de Paris Anne Hidalgo, et plusieurs responsables religieux comme le cardinal-archevêque de Paris André Vingt-Trois et l’ancien président du Conseil français du culte musulman Mohammed Moussaoui assistaient également à la cérémonie qui a débuté par des psaumes. L’imam de Drancy Hassen Chalghoumi a pour sa part été accueilli par des vivats.

« Aujourd’hui, M. le président de la République, la France, les juifs de France, étaient dans la rue pour la démocratie, pour la liberté d’expression, pour Charlie et pour la police », a lancé le président du Consistoire central, Joël Mergui. Les hommes et les femmes victimes des attentats sont « morts pour la liberté d’expression, morts parce qu’ils représentaient l’ordre, morts parce qu’ils étaient juifs », a-t-il encore lancé. Pour Joël Mergui, le terrorisme « porte un nom, le jihadisme et l’islamisme radical ». Refusant « les amalgames », il a salué « les musulmans, qui sont nos amis ».

« La haine des juifs, la haine des démocraties, la haine de l’Etat juif, c’est la même haine », a-t-il enchaîné. Réagissant aux propos de M. Netanyahu qui avait déclaré la veille que le « foyer » des Juifs de France était en Israël, le président du Consistoire a souligné que les juifs doivent « choisir avec leur coeur » et « pas parce qu’ils ont « peur ».

« Voilà un temps où la France redevient le phare du monde ! », s’est réjoui quant à lui le grand rabbin de France, Haïm Korsia, au soir d’une journée durant laquelle Paris aura été la capitale de la mobilisation contre le jihadisme. Dix-sept bougies, pour autant de victimes dont le nom a été égrené, ont ensuite été allumées au son de l’orgue, dans une atmosphère poignante.

Le président Hollande a assuré aux responsables juifs que « toutes les écoles, toutes les synagogues seraient protégées, si nécessaire, au-delà de la police, par l’armée », a précisé Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui avait fait état un peu plus tôt d’une « situation de guerre » pour les juifs de France.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu, toujours à la synagogue, a salué « la position ferme » et la « détermination » du gouvernement français.

RFI

Publicités
par AFRIQUE NEWS INFO Posté dans ECONOMIE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s